Les vêtements au Moyen-Âge

Les vêtements au Moyen-Âge
  • Reading time:5 min(s) read

À quoi ressemblait les vêtements au Moyen-âge ? Pouvons-nous parler d’une mode à cette époque ? Quels sont les éléments marquants des habits de l’ère médiévale ?

Les vêtements au Moyen-Âge : s’habillait-on de la même manière partout ?

On ne s’habillait pas pareil au Moyen-Âge en occident qu’en orient. À chaque pays, ses us et coutumes. C’est donc tout à fait normal que les médiévaux aient une tout autre forme dépendamment du pays.

En Angleterre par exemple, les hommes étaient vêtus de tuniques fermées au dos par des lacets. Les tuniques dites dalmatiques avaient des manches amples. La version féminine de cette tunique avait également des manches amples mais était cousue sur une jupe plissée.

Au Japon, les dignitaires du Moyen-Âge portaient des chapeaux de cérémonie laqués et ornés de rubans. Ils associaient alors leurs tuniques courtes à un pantalon bouffant qui était presque aussi ample qu’une jupe.

Les Maoris, quant à eux, ornaient leur corps et leur visage de tatouages. Ils portaient une amulette de jade qui servait à éloigner les mauvais esprits.

Les femmes mongols, au Moyen-Âge, se coiffaient de chapeaux pittoresques. Les robes étaient longues et portées par-dessus une tunique en laine ouverte devant.

Comment étaient habillées les femmes au Moyen-Âge en France ?

La mode française au Moyen-âge a été influencé grandement par la mode italienne, espagnole et par les influences amenées par les croisades.

Au Moyen-Age, les jeunes filles avaient le droit d’avoir les cheveux détachés. Une fois mariées en revanche, il était de coutume de dissimuler leurs belles chevelures sous une coiffe. Les veuves et célibataires, quant à elles, portaient une guimpe de lin fin ou de mousseline qui voile le cou, une partie de la tête et les épaules.

Les femmes Françaises du Moyen-âge portaient des chemises (chainses) plus en moins amples à manches longues qui s’arrêtaient généralement à mi- mollets. Ce vêtement était composé de lin, de coton, de chanvre ou d’un mélange de coton et chanvre. Par dessus la chemise, elle superposait une robe à manches courtes de couleur sombre qui laissaient entrevoir les manches de la chemise.

Pour ce qui est des sous-vêtements, les femmes aux poitrines généreuses portaient des bandes de toile permettant de les maintenir. Des chausses retenues par une jarretière habillaient leurs jambes et un corset venait parfois affiner et maintenir leur taille et les vêtements.

Pour parfaire la tenue, les femmes du peuples portaient une cotte sans manche ou à manches courtes. Les femmes les plus aisées portaient le pélisson, un vêtement de forme elliptique mesurant plus de 3 mètres de long. Des ouvertures permettaient d’y passer la tête et les bras. Parfois doublé de fourrure, le pélisson se démarque par sa longue traîne et sa capuche.

Comment étaient habillés les hommes au Moyen-Âge ?

Au début du Moyen-âge, les vêtements hommes ne se différenciaient pas beaucoup de celui des femmes.

Les hommes portaient des chemises longues et amples. Très larges à l’origine, les manches des tuniques devinrent étroites et leur longueur variait constamment.

Un peu plus tard, le pourpoint et la cotte-hardie viennent s’ajouter au costume. Sur ces habits, les hommes portaient une cape à capuche courte, le chaperon. Le manteau long, quant à lui, se fait remplacé par la houppelande, un ample vêtement de dessus qui descendait jusque la cheville.

Pendant les croisades, les hommes portaient des armures métalliques et arboraient une tunique sur laquelle était cousue une reconnaissable croix.

Comment étaient habillés les paysans au Moyen-Âge ?

Au Moyen-âge, la mode n’est clairement pas le soucis des paysans. C’est d’ailleurs pour cela qu’on surnommait les paysans les vilains.

Si les nobles avaient des vêtements qu’on cherchait esthétiques avec des tissus précieux et des broderies, les paysans cherchaient avant tout à avoir des vêtements fonctionnels et qui tiennent chauds. La mode médiévale des paysans était, somme toute, assez simple.

À l’époque, les vêtements étaient peu lavés et peu changés. Les paysans et paysannes portent, à peu de choses près, les mêmes habits été comme hiver, jour comme nuit. Quand arrivait l’hiver, ils se contentaient de superposer diverses couches pour se protéger du froid.

Le costume médiéval classique du paysan se compose de braies (les culottes des hommes du Moyen-âge), une tunique ou chemise ainsi qu’une cape ou une cotte. De longues chaussures souples et lacées, les houseaux, leur permettent de protéger leurs jambes de la boue et de la pluie.

C’est dans cette tenue que les uns et les autres partaient aux champs.

Le costume médiéval fascine. Ils peuvent être simples mais aussi somptueux, dépendamment du statut de la personne. Il nous replonge dans l’ère de la chevalerie et de la noblesse et nous amène à rêver d’une autre ère.